Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

01/12/2008

Fabienne Rolling, des virus à la thérapie génique

F.Rolling©AFM_L.Audinet.jpg
Fabienne Rolling est l'un des chercheurs par qui l'espoir arrive. Cette virologue de formation a en effet participé à l'une des aventures les plus prometteuses de ces dernières années, le traitement par thérapie génique de l'amaurose de Leber, une rétinite pigmentaire. Comment est-elle passée de l'étude des virus au traitement d'une maladie de la rétine? Tout naturellement...

Au début des années 90, Fabienne Rolling est en effet partie en post-doc aux États-Unis, à l'université de Caroline du Nord. Là-bas elle travaille sur un virus particulier, le virus AAV. Ce virus présente en effet l'intérêt de pouvoir être transformé en un transporteur inoffensif de gène-médicament. Il est en effet possible de lui retirer ses gènes qui nous rendent malades et d'y insérer à la place un gène-médicament, tout en gardant ses étonnantes capacités à pénétrer au coeur de nos cellules et y relarguer le matériel génétique qu'il contient. Le virus n'est plus alors tout à fait un virus, on l'appelle "vecteur".

Fabienne Rolling est ainsi passée de la virologie à la vectorologie, une discipline récente et pleine de promesses. Avec justement l'envie d'aller plus loin, en appliquant ces connaissances de manière concrète pour soigner des malades. C’est dans cet état d’esprit que Fabienne Rolling est partie, en 1997, à l'Institut Lions de l'œil à Perth en Australie, après avoir passé une année au Centre de transfert de technologie et de thérapie génique de l’université de Louvain, en Belgique.

Pendant trois ans, elle y a partagé et développé son savoir-faire en terme de thérapie génique tout en apprenant à connaître les maladies de la rétine. L’amaurose congénitale de Leber a plus particulièrement retenu son attention. D'abord, parce qu'il s'agit de l'une des principales causes de cécité des enfants et qu'elle ne bénéficie d'aucun traitement. Ensuite, parce que la rétine est un organe facile à atteindre et qu'il suffit de faire pénétrer le gène médicament dans quelques cellules pour récupérer un fonctionnement correct de la rétine.

Mais après toutes ces années, Fabienne Rolling a eu envie de revenir en France. Après avoir contacté plusieurs équipes, elle choisit d'intégrer celle du laboratoire de thérapie génique de Nantes. "Les ophtalmologistes du CHU étaient très motivés pour se lancer dans cette aventure", explique-t-elle. "Par ailleurs, le laboratoire de thérapie génique dirigé par Philippe Moullier, et soutenu par l’AFM, présente le très grand avantage de proposer une plateforme technique complète, avec notamment la production sur place des vecteurs. Enfin, l’école vétérinaire de Boisbonne, en banlieue de Nantes, a permis de tenter cette thérapie génique sur des chiots affectés par l’amaurose congénitale de Leber".

Motivation, proximité géographique, compétences techniques, Fabienne Rolling n'a aucun regret d'être rentrée en France ! Elle sait qu'elle participe aujourd'hui au grand virage des traitements soutenu par le Téléthon. Un virage attendu par de nombreux patients atteints de l'amaurose de Leber et bien d'autres personnes en attente d'une thérapie génique efficace contre leur maladie...

Commentaires

Mon fils est atteint d'une rétinite pigmentaire, il a aujourdhui 38 ans/1/2 est presque aveugle. nous les parents venons de faire un fond d'oeil pour d"couvrir le chromosome X, nous n'avons rien, nous faisons fin décembre un ERG, car personne dans les familles ont cette maladie.
L'enfant que portera la femme de mon fils risque-t-il d'être contaminé ?

Merci de me répondre si vous en avez le temps.

Yves

Écrit par : Yves | 06/12/2008

Mon amoureux est atteint de la maladie leber (yeux) nous aimerions bien savoir si il existe un traitement efficace.
IL est agé de 19 ans il est au désespoir attend de vous une réponse positive , nous habiton au Québec,Canada.
MERCI d'avance bien a vous audrey

Écrit par : audrey | 10/02/2009

bjr, j'ai 22 ans cet année en 2009 janvier j'ai apris ke javais une rétinite pigmentaire j'ai un frere aussi atteint de cet maladie alor ke dans la famille personne n'avais d probleme de vue bien méchant bref je suis d'angers dans le 49 j'ai vu kelke ophtalmo. mais bon a priori il ne conaisse rien vu kil me dise datendre mai bon a lépok ils ont di sa a mon gran frere maitnan il a 32 ans et il é presk aveugle pr sa jai fais kelke petite recherche sur internet et jai vu kil yavai de la nouveauté sur nantes et vu ke jsui pa tré loin jai pri rendé vou o mois davril.
Jvoulais savoir la méthode de guérison trouvé est pr tte les rétinites pigmentaires ou ya une rétinite pigmentaire différente ki peu réussir la thérapie j'esper avoir une réponse merci et bon courage a tous ceu come moi ki on cet maladi du destin

Écrit par : levent ( pas le vent lévènte c turc) | 26/03/2009

Bonjour,
si j'écris aujourd'hui, c'est pour ma mère. Elle a 61 ans et depuis 2008 elle est atteinte du syndrome de Usher avec aggravation des troubles visuels et auditifs. Cela la déprime terriblement car elle ne travaille plus, elle ne conduit plus, elle ne peut plus lire et regarder la télévision car elle ne voit presque plus.
Depuis environ 1 mois elle est appareillée pour son problème auditif.
Voyant que vous avez fait des tests sur des chiens aveugles, ma mère est très volontaire pour faire elle même ce test.
En vous remerciant

Écrit par : wos | 15/06/2009

preuve de concept apportée chez l'animal, il faut du temps avant d'essayer un nouveau traitement chez l'homme. Ce délai repose

Écrit par : canvas prints | 23/02/2012

Bonsoir, je m'appelle Raphaël, j'ai 17 ans, et a mère est atteinte de la rétinite pigmentaire depuis ses 20 ans(cela fait 30 ans). Les cellules de la rétine se détruisent de moins en moins vite, malgré cela, il lui manque 6/10 à sa vue en plus de la myopie.
Je voulais vous dire à tous que je termine le lycée en filière S et que je compte bien TOUT faire pour mettre un terme à cette perte de sens visuel, ce qui est je pense, le sens le plus indispensable au savoir, à la connaissance, à la vie.
Courage pour l'instant à tous ceux qui se battent contre quotidiennement et courage aussi aux chercheurs actuels du 15/20 et aux Vectorologues!

Écrit par : Raphael | 22/10/2012

Les commentaires sont fermés.